03 septembre 2010

Bilan de la 8e journée africaine des tradipraticiens au Sénégal

Dans son article "Bilan et perspective de la médecine traditionnelle",

Djibril Bâ nous présente un compte-rendu de la 8e journée africaine de la médecine traditionnelle dans son pays.


Il s'agit donc de rester fidèle à la médecine traditionnelle mais selon quelle loi va-t-on établir une réglementation?

Selon les principes de la loi occidentale basée sur le droit romain ou selon les principes de la sagesse africaine?

De plus, la médecine traditionnelle provient de différentes ethnies, par conséquent les principes peuvent varier d'une ethnie à l'autre.

D'autre part, Mme Parès qui fut une des co-fondateurs de l'Hôpital traditionnel de Keur Massar bondirait en entendant parler de recherches en médecine traditionnelle. C'est contraire à leurs conceptions de faire de la recherche. Ils affineront leurs pratiques autant que leurs qualités subtiles mais ils ne se focaliseront pas sur un élément avec un microscope!

Dans cette journée sénégalaise, on a apparemment beaucoup parlé des remèdes à base de plantes mais la médecine traditionnelle est beaucoup plus vaste que cela.

La réduire à des produits revient à entrer dans le mode de la médecine occidentale qui se limite beaucoup aux médicaments et à leurs principes actifs.

Un des paramètres importants est de bien définir en quoi consiste l'art du diagnostic et des différentes thérapies des tradipraticiens afin de leur permettre de conserver les outils et cadres indispensables à leurs pratiques, lesquels sont issus de la nature et de la transmission de maître à disciple.

La formation d'un thérapeute ne provient pas seulment d'une instruction mais d'une formation de l'individu lui-même et de ses forces psychoaffectives.

Donner un titre de reconnaissance à un tradipraticien ne revient donc pas seulement à reconnaître un nombre d'heures ou de mois de formation mais aussi les épreuves par lesquelles il a passé pour se forger, développer ses connaissances de lui-même et des autres dans leurs environnements géographique et culturel et atteindre l'art de soigner.

 

Copie de P1000974.jpg

Des tradipraticiens de l'Hôpital Traditionnel de Keur Massar, Sénégal

 

Les commentaires sont fermés.