21 août 2010

Radar dernier cri, est-ce bien utile?

Je reprends la lettre du jour du 19 août de la TdG où le président central de l'Automobile club de Suisse, Monsieur Claude Miffon, pose la question.


Monsieur Miffon relève avec beaucoup de bon sens l'inversion des valeurs et l'hypocrisie sécuritaire.

Effectivement, la police peut amender quelqu'un qui n'a fait de tort à personne mais qu'un appareil - qui coûte très cher à la population - filme  hors réglement. Réglement qui, de plus, est toujours arbitraire comme le démontre les vitesses autorisées sur les autoroutes, variant allègrement d'un pays à l'autre. A souligner que lorsque j'ai appris à conduire, nous étions incités à nous adapter à la circultation alors que maintenant il s'agit trop souvent de se soumettre à des panneaux ou à la crainte de se faire attraper par un radar, ce qui focalise notre attention au détriment d'une plus large vision.

Inversion des valeurs ? Parce qu'on traque des problèmes sans grande conséquence alors que des problèmes sécuritaires bien plus importants ont lieu à Genève que la police peine à résoudre.

Inversion des valeurs aussi quand on constate que les sanctions prises envers les automobilistes qui n'ont fait de mal à personne sont importantes  voire très contraignantes alors que des dommages patents à autrui sont taxés franchement moins forts.

En conclusion, je souligne ce qu'affirme M. Miffon «  Investissez là où les besoins se font véritablement sentir ».

Commentaires

" Radar dernier cri, est-ce bien utile? "

Tant que l'on chopera de plus en plus de types qui roulent à plus de 100 dans les localités ou à 240 sur l'autoroute avec courses entre automobiles parfoit, les radars restent plus que utiles.

D.J

Écrit par : D.J | 21 août 2010

Voyons D.J., les gens qui font de gros excès de vitesse savent très bien où se trouvent les radars et ils ralentissent à leur approche. Les radars fixes n'attrapent que deux catégories de personnes: ceux qui n'ont pas eu leur attention fixée sur leur compteur de vitesse parce qu'il regardaient la circulation et qui ont laissé leur vitesse augmenter un peu et les touristes qui ne savent pas que Genève est bourrée de radars ! En réalité, les radars (les radars fixes en tout cas) n'ont pas vocation à la sécurité, leur but est de rentabiliser les services de police, c'est tout.

Écrit par : Kad | 22 août 2010

En ce qui me concerne, je souhaiterai avoir ce type de radar sur presque toutes les autoroutes. Je prends la route chaque jour pour aller à Lausanne, et je commence à me fatiguer à cause de personnes malhonnêtes qui se faufilent entre les voitures pour doubler, ou qui ne respectent pas la distance convenable même en voie de droite.

J'aimerais ajouter que la sécurité routière dépend de notre comportement et non d'un quelconque radar.

Écrit par : Fatima | 22 août 2010

Les commentaires sont fermés.