13 juillet 2010

LES BAVURES DE LA SCIENCE

Dans mes deux précédentes notes, le débat est chaud autour de la science, la conscience et la perception. Plongeons-nous dans le monde concret avec l'article de Jean-Yves Nau tiré de la Revue Médicale Suisse du 23.6.2010


 Le titre en est « Malformés parce qu'artifiellement fécondés? »

La Science, toujours avide de nouveautés, a foncé dans la création de bébés hors-loi cosmique.

Lisez : Fécondation in vitro ; congélation-décongélation des embryons ainsi conçus ; injection mécanique d'un spermatozoïde au sein de la matrice cytoplasmique ovocytaire (ICSI).

Effectivement, des bébés en naquirent et ce fut considéré comme une grande victoire.

Toutefois, un tel mode de procéder, purement technique et même glacial quand on passe par la congélation, ne tient pas compte de la conscience humaine ni de la perception sensorielle. Du reste, rajoute J-Y Nau, toutes ces pratiques avaient été développées et mises en œuvre en dehors de tous les encadrements éthiques et réglementaires concernant les essais cliniques sur l'homme.

La nature donne un cocon à tout enfant dès sa conception et même aux cellules d'avant la conception; un cocon qui l'aide à se former, à se structurer selon des lois harmonieuses. Cocon qui est aussi un lieu vibratoire dont les vibrations apportent une sorte de nutriment énergétique à l'embryon. Privé de ces éléments, que devient l'enfant à naître? Beaucoup plus de malformés que dans une population normale. Tel est le bilan d'une vaste étude française.

De plus, il reste encore à faire une étude du développement de ces enfants, psychomoteur au moins dans les 7 premières années, affectif dans l'enfance et sexuel à la puberté.

Ainsi, déconnectée d'un tout bien plus subtil, la Science peut jouer au créationniste mais n'en reste qu'un ersatz!

Commentaires

"dieu sait si je suis critique avec les dérives économistes,utilisatrices des sciences dites du vivant, Mais"la création de bébés hors-loi cosmique"+"La nature donne un cocon à tout enfant dès sa conception et même aux cellules d'avant la conception; un cocon qui l'aide à se former, à se structurer selon des lois harmonieuses. Cocon qui est aussi un lieu vibratoire dont les vibrations apportent une sorte de nutriment énergétique"
kesako Rael est passé par là,y -a a-il créationniste républicain évangélique texan à même de m'éclairer?
Je doute donc j'essuie

Écrit par : briand | 13 juillet 2010

Toute technique inventée par l'homme peut avoir des désavantages, mais pour juger de son bienfondé, il faut aussi considérer les avantages qu'elle procure. En l'occurrence, je constate que vous oubliez de parler de ces milliers de familles qui ont pu accéder à la parenté qui leur était interdite par la nature que vous encensez, grâce à la fécondation in-vitro.

Ensuite, si vous ne citez aucun chiffre, votre billet n'a aucune valeur. Tout d'abord que veut dire "Beaucoup plus de malformés que dans une population normale." Je passe sur le terme de normal, qui pourrait être assimilé à une nouvelle forme de racisme si on faisait la fine bouche. Par contre, ça serait bien de donner des chiffres. Si par exemple "beaucoup plus" signifie 0.04% au lieu de 0.02%, c'est beaucoup plus mais ça reste insignifiant. Et puis dans ce cas, il faut jeter un œil aux chiffres absolus, car sur une si petite différence statistique, il faut considérer des dizaines ou des centaines de milliers de cas pour que le résultat ait une valeur significative. Donc, si vous citez une étude, vous devez la citez complètement.

"Ainsi, déconnectée d'un tout bien plus subtil, la Science peut jouer au créationniste mais n'en reste qu'un ersatz!"

Dans le cas de la fécondation in-vitro, la science n'a jamais joué au créationniste. Simplement, lorsque l'organisme des parents ne permet pas de réaliser une fécondation de manière naturelle, elle tente de recréer en dehors du corps de la femme les conditions qui permettent de mener à cette fécondation. Les spermatozoïdes sont naturels, les ovules aussi. La grossesse se fait dans le milieu utérin naturel. Il n'y a aucune tentative d'eugénisme qui est réalisée, ni de manipulation des embryons. Seule la fécondation, soit le tout premier instant de la vie de de l'embryon, est réalisé en dehors du corps féminin.

Sinon, la seule chose que je vous consens, c'est qu'on ne sait pas trop quel effet peut avoir la congélation des embryons non implantés. Il s'agit d'un organisme vivant et le congeler revient pratiquement à le tuer. Cette pratique, même si je la comprends du fait que plusieurs implantation sont souvent nécessaires avant d'obtenir une grossesse, me laisse un peu sceptique.

Écrit par : Kad | 13 juillet 2010

Bonjour Madame de Meuron,

Il est bien clair qu'il y a malheureusement des bavures et des dérives dans la recherche scientifique. Mais il faut faire la part des choses, c'est-à-dire faire la distinction entre la recherche purement scientifique et des applications qui en découlent.

3 brefs exemples d'applications :

1) La fécondation in-vitro est une dérive qui est l'œuvre de scientifiques dont le but avoué est l'appât du gain et souvent la gloriole. Là, je vous donne raisonnablement raison quant au but à atteindre. J'estime qu'un couple infécond peut toujours avoir recours à l'adoption.

2) La fabrication de la bombe atomique n'est pas l'initiative d'Abert Einstein, comme souvent on l'entend dire, bien qu'il vît la chose possible, mais d'ingénieurs d'applications (projet Manhattan) et assistés par des physiciens tels que Robert Oppenheimer.

3) La transplantation cardiaque est l'aboutissement de recherches médicales et le Pr Barnard est le premier qui a osé faire le pas de "transgresser" cette sacro-sainte morale des milieux religieux. Bien des chirurgiens étaient aussi prêts techniquement à le faire ce pas.
Figurez-vous que pour les autorités catholiques notamment, l'âme est (ou était) logée dans le cœur ! Il y a donc aujourd'hui des milliers de gens qui vivent avec l'âme de quelqu'un d'autre.
En enfer les chirurgiens et les transplantés ! Fichtre diantre !

Et ce sera tout pour aujourd'hui.

Écrit par : Benoît Marquis | 13 juillet 2010

"J'estime qu'un couple infécond peut toujours avoir recours à l'adoption."

Encore faut-il pouvoir adopter. Ça prend souvent de nombreuses années. Et les conditions sont très strictes. On voit que ça n'est pas à vous que ça arrive.

"2) La fabrication de la bombe atomique n'est pas l'initiative d'Abert Einstein, comme souvent on l'entend dire, bien qu'il vît la chose possible, mais d'ingénieurs d'applications (projet Manhattan) et assistés par des physiciens tels que Robert Oppenheimer."

C'est Albert Einstein, au travers de sa célèbre formule E=mc2 qui a révélé la formidable puissance contenue dans la masse des noyaux atomiques. Sa découverte est donc la base des découvertes faites ensuite par d'autres que lui.

Écrit par : Kad | 13 juillet 2010

Un point semble aussi à relever:
Qu'en est-il du développement à long terme, des enfants nés de PMA?
Lorsque l'on sait les probèmes de santé - croissance etc... des grands prématurés au long de leur vie, il semble important de garder à l'esprit la qualité de vie que vont connaitre ces enfants - plutôt que de se battre pour "un enfant à tout prix".

La Nature dans sa sagesse a prévu une forme de sélection afin de prévenir la dégénérescence de l'espèce. Sélection impossible en labo.

Aussi, il n'est pas seulement question de l'enfant, mais de la cellule familliale et de ce qu'elle peut offrir à l'enfant.

Le développement d'un enfant est bien plus complexe qu'une alimentation saine et un confort matériel.

Personnellement, (vous avez le droit de ne pas partager mon point de vue ^^) j'estime qu'il n'est pas moralement défendable de jouer aux "apprentis sorciers" avec une vie.
Surtout lorsque ce n'est pas la notre.

Meilleures salutations

Écrit par : Mireille Luiset | 14 juillet 2010

Homogénéité absolue et immuable des lois originelles,donc de la volonté originelle, a pour consequence que le moindre événement se produisant sur la terre de matière dense se déroule invariablement suivant un procesus exactement identique à celui qui régit tout événement,qu'il s'agisse du plus grandiose de toute la création ou du procesus créateur proprement dit.
Les gens préferent acclamer les tribans de lucifer qui flattent leur vanité et attisent leur présomption afin de leur couper d'autant plus surement de la lumière et de leur maintenir dans la paresse d'esprit qui doit conduire au sommeil mortel de leur etre véritable.
Mais moi je dis qu'il est tant de se réveiller de l'accablant vertige qui nous tient car la fin des temps est proche au vu de se que font les Hommes.

Écrit par : eteme patrick serge versace | 14 juillet 2010

La Nature dans sa sagesse a prévu une forme de sélection afin de prévenir la dégénérescence de l'espèce,Ah bon laquelle? peut-être revoir du côté des communiqués sur les homosexuels inféconds du sieur Bertinat ou du traité d'oncologie s'adressant aux mêmes populations et émanant d'un jeune UDC valaisan.
La dispersion des gènes que permet notamment les migrations des populations a au contraire probablement renforcé l'adaptabilité des individus à de nouveaux écosystèmes , sans parler de l'aspect culturel..
La fécondation artificielle n'est qu'un épiphénomène dans ce processus complexe qui concerne le devenir de l'être humain, en attendant la reproduction non sexuée qui là alors nous confrontera à une véritable révolution de notre mode d'envisager l'individu , son identité biologique et culturelle. A bientôt donc.

Écrit par : briand | 14 juillet 2010

Kad, Vous avez une façon un peu, beaucoup ou passionnément caricaturale de décréter les choses, Ce qui me plaît dans les blogs, c'est que chacun peut présenter son sujet par le bout de sa lorgnette. Avec vous, il semblerait qu'il faille les prendre selon votre lorgnette, agréée par le consensus universitaire. Or le domaine universitaire est loin d'être unifié et l'uniformisme apparent peut être fort limitatif.
J'estime avoir la liberté d'apporter les données précises dans le lien avec un article plutôt que de les répéter dans mon texte.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 14 juillet 2010

@ briand

Je ne vois pas comment vous pouvez tirer une parallèle, en vous basant sur mon commentaire, "avec les homosexuels inféconds du sieur Bertinat ou du traité d'oncologie s'adressant aux mêmes populations et émanant d'un jeune UDC valaisan..."?

Déformation génétique poussant à une forme de lecture obsessionnelle des textes émanant de tous UDC?

Méconnaissance des processus de reproduction?
Autre?

Écrit par : Mireille Luiset | 15 juillet 2010

Une simple lecture de vos commentaires sur d'autres blogs et cela est déjà bien suffisant.
plus passé 40 ans de ma vie dans la Recherche en biologie moléculaire et reconnaitre l'étendue de mes ignorances.

Écrit par : briand | 15 juillet 2010

@ briand
Citez moi UN SEUL de mes commentaire sur le sujet de l'homosexualité et jugeant l'homosexualité!

Mon commentaire se base sur le respect de l'enfant,de sa vie, de la qualité de vie qu'il est en droit d'avoir, d'un vécu en tant que mère, et de ce qu'ont vécu des personnes de mon entourage; enfant atteint du Young Syndrome,SMSN, polymalformations (délétion du chromosome 6 (6q16.3q22.31), bébé décédé )

Je pense que dans votre cas, il s'agit de ma première hypothése ;)

Écrit par : Mireille Luiset | 15 juillet 2010

Pour en finir,les quelques commentaires que j'ai lu sous votre signature sont clairement positionnés à la droite de la droite de ce pays, et qu'idéologiquement il est coutume dans ce milieu de prendre à témoin les lois "naturelles originelles ou divines" pour stigmatiser des comportement sociaux déviants*La Nature dans sa sagesse" Dans le cas qui nous occupe ,, je ne sais quelle loi naturelle vous voulez opposer à une technique dite artificielle in - vitro qui consiste à mettre en présence les mêmes protagonistes qui féconderont mal c'est à dire probablement avec le même taux d'échecs qu'in vivo .Ensuite le froid calcul des statisticiens apportera une réponse sur l'avenir biologique ,social des progénitures et vous l'opposerez au vécu des personnes de votre entourage.

Écrit par : briand | 16 juillet 2010

"J'estime avoir la liberté d'apporter les données précises dans le lien avec un article plutôt que de les répéter dans mon texte."

Bonjour Marie-France.

Ne recevant pas la revue médicale suisse et n'ayant pas l'intention d'essayer de me la procurer, il me semble qu'il va être difficile de me faire une idée sur ce travail si vous ne citez ni les chiffres, ni un lien aisément accessible où je puisse en prendre connaissance.

Et désolé, citer une étude sans en résumer quelques chiffres, ça n'apporte pas grand chose. A part une suspicion de manipulation...

Écrit par : Kad | 16 juillet 2010

Oh en relisant votre note, je me suis rendu compte que vous avez bien intégré le lien à votre article. Excusez-moi pour mon dernier commentaire. En fait, je déteste la couleur grise que ces blogs utilisent par défaut pour les liens, ils ne ressortent vraiment pas assez. Sur mes billets, j'ai pris l'habitude de changer la couleur des liens et de les mettre en bleu, la couleur la plus souvent utilisée sur Internet.

Bref, l'article répond bien à mes questions. La différence est significative je pense, mais la marge d'erreur reste assez importante. (la différence est de 1 à 2 pourcent, avec un peu plus de 15000 cas) Mais il est vrai que c'est suffisant pour s'en inquiéter. Il faut peut-être revoir les méthodes, au minimum.

Écrit par : Kad | 16 juillet 2010

@ briand

Vous vous êtes entrainé exprès pour ou est-ce inné?

Aucun parti politique ne correspond à votre manière de penser à la place d'autrui et faire des raccourcis tendancieux...donc je m'abstiens de vous attribuer une étiquette; vous le faites mieux que moi. :o)))
Mais:

....Vous n'aurez pas ...

http://www.dailymotion.com/video/xssj_ma-liberte-de-penser_music

Bonne soirée

Écrit par : Mireille Luiset | 16 juillet 2010

Les commentaires sont fermés.