22 mai 2010

Les gros titres accrocheurs

Dans TdG du 20 mai 2010, nous pouvions lire en gras et gros : « Les téléphones portables ne présentent pas de danger ». Rien de tel pour rassurer les gens afin qu'ils passent outre à l'article plutôt que de leur présenter les nuances du sujet afin qu'ils se confrontent à ce qui peut les concerner.


Il y a une année, TdG avait publié un article au titre beaucoup plus objectif :

« Les ondes font peur, y a-t-il un danger? »

L'évolution est vraiment frappante! On dirait que les gros titres ne cherchent qu'à attiser l'intérêt des lecteurs. Quand le sujet n'est pas grave comme la Grippe A, les titres seront alarmants et lorsqu'il y a un réel danger, le titre se veut rassurant!

Il s'agit de lire soigneusement l'article pour voir que l'affirmation n'a rien d'absolu :

« La méthodologie de l'étude limite sa portée »

« L'étude fait apparaître un risque de gliome de 40 % supérieur et un risque de ménngiome de 15 % supérieur pour les personnes déclarant une utilisation férquente et du même côté de la tête que la tumeur ». Evidemment, ces résultats sont retravaillés et « les biais et les erreurs limitent la force des conclusions ».

Ma suspicion amplifie quand je lis que l'étude est pilotée par le CIRC, une émanation de l'OMS dont nous avons récemment découvert au grand jour son influençabilité par différents lobbies.

Les pathologies recherchées étaient aussi les tumeurs du nerf acoustique et de la glande parotide.

« Les plus gros utilisateurs l'utilisaient en moyenne ½ h par jour. » On voit bien déjà qu'un tri se fait tant pour les effets recherchés que pour des personnes, selon l'art des statistiques. En médecine énergétique, on sait bien que les problèmes peuvent apparaître à d'autres niveaux que la région concernée directement. Une étude complète aurait, par conséquent, dû prendre en compte bien plus de symptômes. D'autant plus que dans ce genre de problèmes, les symptômes peuvent évoluer très progressivement et sournoisement. On sait pas exemple qu'un cancer peut se développer sur 10 ans avant d'être perçu.

L'étude reconnaît toutefois que depuis le début de l'enquête, l'utilisation du téléphone portable est « beaucoup plus répandue ». Appraremment, ceux qui n'ont pas envie de voir l'effet des ondes peuvent reporter à plus tard la constat puisque la modifications des coutumes voudraient de nouvelles investigations.

L'étude se veut aussi rassurante en disant que «  cette explosion des usages est toutefois tempérée par une diminution des émissions et l'utilisation croissante des SMS et des kits mains libres ».

Dans la réalité, bien peu de personnes encore ont la discipline d'utiliser un tel kit.

Evidemment, les gros sensibles de l'histoire, à savoir les jeunes, n'ont pas été étudiés par « Interphone » et une autre étude qui prendra de nouveau du temps est en cours pour observer le risque de tumeurs cérébrales des enfants et des adolescents. Evidemment, on ne vise de nouveau que les tumeurs et on passera par-dessus des troubles énergétiques plus globaux qui toucheront en premier des organes prédisposés selon l'individualité de chacun.

 

Commentaires

Vous avez raison d'évoquer des troubles énergétiques plus globaux.
Un des effets secondaires, et pas des moins nocifs, des ondes est de libérer le mercure contenu à hauteur de 50% dans les amalgames dentaires, comme une étude l'a démontré :
http://www.holodent.com/article-24489163.html

Écrit par : Estelle Vereeck | 23 mai 2010

Bonjour,

Mon message n'a rien à voir avec mon article, mais je pense que vous avez la réponse à mon souci.

Ma chatte est née en 1996. Elle commence à vieillir. Je lui ai fait faire des tests sanguins en plus d'une radio car elle n'arrête pas de miauler. Il s'avère qu'elle a des problèmes de transits. Elle ne supporte ni l'herbe à chat ni le médicament prescrit par le vétérinaire.

Connaissez-vous une meilleure méthode?

Merci pour votre réponse et je réitère mes excuses.

Écrit par : Fatima | 23 mai 2010

mon message n'a rien à voir avec votre article; désolée!!

Écrit par : Fatima | 23 mai 2010

Bonjour Fatima,
j'apprécie beaucoup que vous fassiez le maximum pour votre chatte, surtout que vous vous côtoyez depuis bien longtemps.
J'apprécie aussi que vous ayez perçu que je vous accueillerais pour partager votre souci.
Notre médecine actuelle conventionnelle, humaine ou vétérinaire, ne tient pas assez compte de la puissance des systèmes réflexes et énergétiques de nos corps.
Or nous sommes d'abord un être animé plutôt qu'un cadavre.
Une autre dimension trop peu utilisée est la nutrithérapie.
Ces préambules sont aussi valables pour votre chatte.
La première question est qu'est-ce qui influence son transit?
Si les analyses de base n'ont rien donnée, il s'agit de faire soit un bilan énergétique, soit un bilan en nutrithérapie ou en produits éventuellement toxiques qui freinent ou accélèrent son transit (votre message ne dit pas quel est le problème de transit.)
D'autre part, les chats sont très sensibles à des problèmes énergétiques, que ce soit des ondes (dans une maison ils ne se placeront pas sur des noeuds telluriques). Ils sont aussi sensibles à ce que vivent leurs maîtres.
Pour avoir une vue globale de son état énergétique, je peux vous recommander vivement un vétérinaire de formation qui a un gros bagage de médecines alternatives. Il est aussi ostéopathe et a remis l'épaule de mon lapin!
L'ostéopathie peut aussi aider votre chatte en améliorant les structures de son corps.
Donc le mieux que je puisse vous recommander est ce vétérinaire, Dr Michel Basile à St-Julien.
Il soigne aussi les humains en énergétique. Vous pourriez aussi lui demander s'il voit une relation entre votre état et celui de votre chatte.
Je vous souhaite beaucoup d'harmonie avec votre bien-aimée féline.
Bon dimanche!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 23 mai 2010

Merci pour votre réponse, oui je serais très intéressée d'avoir un autre diagnostique. je pense qu'il faut changer peut-être son mode alimentaire. Elle a des problèmes de reins, mais elle suit un traitement.

C'est une chatte qui ne se laisse pas faire. Je l'ai adopté à la SPA alors qu'elle avait 4 ans. Je ne peux pas donner les raisons de ses craintes. Elle dort avec moi, se laisse caresser, mais il faut y aller doucement. tout geste brusque la déstabilise.

Merci pour vos renseignements et bonne fin de dimanche

Écrit par : Fatima | 23 mai 2010

Un vif merci, Estelle Vereek, de nous signaler ce problème très important des ondes électromagnétiques qui libère le mercure des dents. Lequel mercure peut passer la barrière hématoencéphalique et s'avérer dangereux pour le cerveau, comme il l'est aussi à travers la barrière placentaire pour le cerveau du foetus.
Je suis très touchée par votre engagement très intense en art dentaire.
Merci et bonne suite!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 25 mai 2010

Bonjour,

Est ce le lien du vétérinaire?

Merci
http://www.goldenretriever-france.com/sante/vetos6.htm

Écrit par : Fatima | 26 mai 2010

Fatima, il me semble que vous hésitez encore et que vous perdez un temps précieux. Que craignez-vous vraiment?
c'est évident que les vétérinaires ostéopathes sont peu nombreux
que Michel Basile n'est pas un nom très connu
Que les deux soient à St-Julien est un hasard encore plus grand.
Alors pourquoi ne pas vous lancer sur l'adresse que vous avez trouvée, sur le site que vous mentionnez, dans la région Rhônes Alpes?
Vous aurez le vétérinaire directement au téléphone et vous pourrez lui poser les questions qui vous tarabustent.
Allez! Courage et que votre chatte en tire profit même si à l'impossible nul n'est tenu!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 26 mai 2010

Ah non, du tout, j'aimerais l'appeler, est ce le lien correct pour que je puisse appeler le numéro?

Écrit par : Fatima | 26 mai 2010

J'ai appelé le vét. et ai pris rendez-vous,
merci

Écrit par : Fatima | 26 mai 2010

Les commentaires sont fermés.