29 avril 2010

L'aromathérapie ou le traitement par les Huiles Essentielles

Je reviens d'un stage de trois jours dans les Cévennes pour découvrir le monde des Huiles Essentielles. De l'historique à la distillation, du choix des plantes aux contrôles des produits finis, de l'application selon l'huile et selon les besoins thérapeutiques aux produits cosmétiques. Le thème du stage, le lieu et les animateurs passionnés par le sujet appportaient une ambiance très harmonieuse entre tous


 Comme tous les processus très classiques - dans ce cas, la distillation authentique daterait du XIIIe siècle – leurs pouvoirs se sont transmis à travers les siècles et peuvent s'affirmer encore mieux aujourd'hui avec le contrôle possible par la technologie. Laquelle est utile tant pour perfectionner le distillateur que pour contrôler le contenu des huiles par chromatographie. On peut découvrir ainsi que la même espèce de plante, comme le thymus vulgaris, peut avoir des différences sensibles dans ses composés selon le lieu ou il pousse, d'où ses chémotypes bien tranchés.

L'extraction se fait à partir de la plante entière, des sommités fleuries, des bourgeons, des feuilles, des rameaux, des racines ou des graines. Certaines plantes nous donnent des huiles très distinctes selon qu'on les extrait de leurs feuilles, de leurs fleurs ou de leurs semences.

Certaines plantes sont très généreuses en huiles alors que pour d'autres il faut plusieurs kilos de plantes fraîches ou sèches pour n'obtenir que peu de ml d'huile esssentielle.

Pour la récolte des plantes, il s'agit d'attendre le bon moment: le temps doit être sec; pour certaines, le maximum d'huiles est juste avant la floraison, pour d'autres certains moments de la journée, bref, chacune a sa personnalité!

Pour les plantes obtenues par culture, il est indispensable que celle-ci soit bio car les produits organiques utilisés comme pesticides ou désherbants passent à la distillation.

De même, les huiles obtenues par des solvants sont impropres à l'absorption par voie orale; elles seront plutôt utilisées en cosmétologies ou dans les produits de nettoyage.

Ceevenat, distillateur et grand bocal.JPG

La distillation s'effectue par entraînement à la vapeur d'eau à basse pression. Un séparateur ou essencier recueille l'eau et l'huile et permet de retirer cette dernière par différence de densité. Sur la photo ci-dessus, vous apercevez un dispositif de démonstration en verre, qui respecte toutes les phases.         

Les participants sont en train de préparer des baumes avec de l'huile végétale et des HE:Cevenat, fabrication de baumes, focal 2.JPG

 

 

 

 

 

 

Les H.E sont très généreuses dans leurs actions thérapeutiques. Pour le système nerveux, nous aurons celles à action sédative, ou encore stimulante, sympathomimétique, parasympathomimétique, parasympatholiytique ou à action régulatrice du système nerveux périphérique. De même, pour le système endocrinien où les HE auront un tropisme pour l'une ou l'autre glande. A signaler aussi les pouvoirs antiseptiques très puissants.

Il est important de donner l'ensemble de l'HE car un principe actif isolé aura beaucoup moins de pouvoir thérapeutique.Comme pour tous produits puissants, différentes règles de base doivent être respectées.

Par exemple, les HE étant très concentrées, elles doivent être diluées dans une substance appropriée comme une huile végétale ou un émulsifiant naturel, pour toutes ses formes d'utilisation.

Elles devront être encore plus diluées pour les enfants voire bannies pour les bébés

Elles sont à utiliser au compte-gouttes. Certaines sont plus irritantes que d'autres ou plus allergisantes, d'autres peuvent s'avérer hépatotoxiques ou néphrotoxiques en cas d'excès ou de longue durée.

Certaines peuvent être placées dans ou sur des diffuseurs, par exemple pour stimuler la respiration ou désinfecter une pièce.

Lors de la distillation, nous obtenons aussi de l'hydrolat qui a ses propres propriétés thérapeutiques.

Nous ne pouvons être que très reconnaissants à la nature de nous offrir de telles essences.

 

Cevenat, plantesinfuses.JPG
Distillerie de l'association plantesinfuses
 

Commentaires

Il est bien connu qui l'utilisation du bois de rose à l'obtention d’ huiles essentielles pures et la fabrication de produits parfum d'aromathérapie naturelle qui possèdent des essences naturelles idéal pour améliorer la santé physique et émotionnelle.

Écrit par : johnny | 16 août 2010

Bel article, bien structuré qui reprend quelques "points" essentiels. Par exemple que la partie de la plante distillée (fleur, écorce, racine, feuille..)fournit des huiles avec des caractéristiques différentes.
Egalement les précautions à prendre (certaines huiles essentielles peuvent être abortive, si mal utilisée).
Concernant les hydrolats ou eaux florales, elles ont les mêmes caractéristiques que la plante distillée, mais en proportion moindre. Ce qui fait que l'on peut les utiliser sans précautions particulières.
Vive les Cévennes.

Écrit par : huiles essentielles bio | 31 mars 2011

Les commentaires sont fermés.