28 avril 2010

Que nous apporte le signe du Taureau?

Je vous propose de continuer la lecture des « Douze Marches initiatiques du Zodiaque » de Frédérique Ahond, Ed Recto-Verseau.2001. Chaque signe est un ensemble d'énergie que nous avons le libre-arbitre d'utiliser pour nous développer vers un plein épanouissement ou pour nous enfoncer dans les déboires.

 


KM ADo 3 fev (7).JPG

« Gautama le Bouddha naquit à la pleine lune de mai. La Tradition le fit atteindre l'illumination totale et mourir lors d'une pleine lune de mai. Qu'elle soit un fait ou un symbole, cette corrélation confère au Taureau un sens très profond. Ce signe condense les énergies et soumet la nature humaine aux processus évolutifs, oeuvrant deepuis et à travers les plans matériels et mentaux, plans qu'il projette vers le niveau spirituel, guidant les individus lentement, inconsciemment mais inéluctablement vers un but déterminé et promis à l'humanité...
« Intervient ici un double mouvement : la descente - l'incarnation – de l'Esprit dans la Matière et l'élévation de la Matière vers des vibrations de plus en plus fines, de plus en plus subtiles.
Le mot « détachement » de la matière revêt trop souvent un caractère de passivité, une approche fataliste ou pessimiste des événements, une connotation négative de dépouillement extrême, d'ascèse exsangue, d'autopunition expiatoire...Or, il existe une forme de détachement intelligent et positif, d'une valeur plus profonde et d'une portée plus philosophique. Un détachement basé sur la capacité de tout individu à comprendre – objectivement et rationnellement – ce qu'implique inévitablement l'état d'être au monde, la nature de la personnalité et la loi des cylces inhérents à l'existence même.
« Cette compréhension exige une attention totale et soutenue, une analyse quai-scientifique (calme, objective, détachée..) de toutes nos réactions faisant tourner la Roue causes-effets-causes, ce mécanisme qui s'auto-alimente et s'auto-perpétue, en tout lieu, à tout instant... Une compréhension qui permet le contrôle réel de nos désirs en tant que soif impossible à étancher.
« Ce contrôle ne doit pas être atteint sur la base d'un vouloir tendu et rigide, ni être obtenu par des méthodes répressives. La maîtrise dont il est question repose sur la focalisation d'une intellignece claire, sur les processus de formation, de croissance, d'assouvissement puis d'inévitable disparition de nos désirs, impulsions, émotions, cette vaste gamme de flux et de reflux intérieurs qui nous mènent tout droit à l'enlisement dans les sables mouvants de dualités sans issue, le stress du ping-pong émotionnel et mental sans fin : joie-peine, plaisir-souleur, satisfaction-frustration, exaltation-dépression.
« Tout ce qui est produit de quelque chose, ce qui est composé doit se désintégrer. Toute création d'ordre matériel perdra sa forme d'expression , toute entité (individuelle ou collective) s'exprimant à travers divers supports et différents attributs verra sa forme se dissoudre et ses attributs disparaître.
« Seul perdure ce qui est de l'ordre de l'Essence, ce qui est simple et non conditionné, ce qui peut faire de n'importe quel support son mode de manifestation....

« Le Taureau est un acquiescement total, un chant d'amour, un attachement inconditionnel aux créations de la Vie. La nature même de ce signe le soumet aux cycles et aux rythmes d'un maître, d'une grande puissance : la force vitale de l'existence....
« Lorsque se taisent nos passions, nos désirs exigeants, nos certitudes abruptes, lorsque s'épuisent nos aveuglements, nos efforts désesérés, lorsque s'effritent nos constructions, nos idoles, les connaissances qui nous avaient tellement fascinés...un calme infini, une indéfinissable paix deviennent possibles au coeur de notre être. » 

Les commentaires sont fermés.