11 avril 2010

DE LA SECTORISATION

Alors que l'eau et l'air traversent tout, s'organisant selon le sol ou le climat, notre société occidentale est terriblement structurée par secteurs bien définis, voire délimités et même limités par des frontières, lesquelles peuvent aller jusqu'à être fermées.


 La sectorisation permet de mieux gérer, de mieux contrôler. Elle permet aussi d'attribuer des tâches, voire même des devoirs bien codifiés. Elle maintient aussi des rôles bien déterminés qui fixent les rapports entre collaborateurs dans une hiérarchie bien précise.

De l'autre côté, nous trouvons le système de la coopération où les partenaires se mettent ensemble pour construire un projet et pour régler des problèmes. Dans une telle structure, le système de communication n'est pas linéaire mais fluide, circulaire ou multidirectionnel.

Dans le corps humain, c'est pareil, il y a les organes bien définis mais aussi tous les systèmes de communication, comme le système circulatoire, le système nerveux, les fascias qui sont des membranes qui relient tous les organes entre eux (le péritoine, la plèvre, le périoste, le péricarde en font partie). Sans ces organes de relation, nos organes ne pourraient pas remplir leurs fonctions.

Ainsi devons-nous toujours garder à l'esprit cette notion de relation, de liens multidirectionnels qui permettent la communication et la collaboration, gage de l'harmonie et d'un bon équilibre.

En lisant Terre et Nature du jeudi 8 avril 2010, j'ai été profondément bouleversée par l'hécatombe des abeilles. «  Près d'un tiers des colonies ont été retrouvées mortes ce printemps en Suisse. ». Or, elles sont le symbole même de cette communication ouverte tous azimuths puis du rassemblement où elles construisent quelque chose d'équilibré, que ce soit les alvéoles, le miel ou le propolis.

Il est évident qu'il n'est pas demandé à chacun de faire de l'apiculture mais nous avons tous de quoi être interpellés par un tel constat. Même si les abeilles sont parquées dans des ruches, à l'écart de nos maisons, leurs actions nous concernent dans la mesure où sans pollinisation nous n'avons plus de quoi nous nourrir. Et puis, que des essaims entiers trouvent la mort pendant l'hiver montrent à quels points nous les humains ne sommes plus en contact direct et concret avec la vie qui circule autour de nous.

Nénuphars.jpg

A nous d'ouvrir un regard plus panoramique là où nous nous trouvons afin de capter les messages de ce qui appelle au secours et qui a les potentialités de nous apporter du bien-être.

Commentaires

Joseph, époux de Zakia, est-il un propagandiste islamiste ?

Rappelons que le Coran a été dicté par le Prophète à ses scribes, tout d'abord à la Mecque, puis à Médine. De nombreux versets médinois sont en contradiction avec les versets de la Mecque. Toutes les écoles juridiques sunnites font primer les versets de Médine sur ceux de la Mecque.

De plus, les Hadiths, receuils de faits et paroles du Prophète, complètent, voir dérogent, au Coran écrit. Ce fait est reconnu par toutes les écoles juridiques sunnites.

Aussi, lorsque Joseph se fonde sur un verset de la Mecque, en citant :

« quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. » (Coran 5.32).

Il ignore tant les versets médinois que les Hadiths et nous trompe sur ce qu'enseigne l'Islam.

Écrit par : CEDH | 11 avril 2010

CEDH, Il m'est difficile de comprendre ce que vous désirez vraiment en mettant ce genre de commentaire sur ma note de la sectorisation après votre déboire sur un autre blog.
De plus, je ne sais même pas si je m'adresse à un homme ou à une femme.
Alors je vais essayer de la relier au thème de ma réflexion. Vous illustrez bien la sectorisation entre les versets médinois et ceux de la Mecque.
Ma proposition est de découvrir ce qui unit les deux tendances car, à l'origine, il y a une unité, Allah, et c'est Lui qui relie tous les Musulmans. Avec les raisonnements, on peut toujours diviser les humains mais avec la perception d'un soleil qui nous réchauffe tous ou d'un univers qui nous contient tous, on peut retrouver notre origine unique.
Bonne semaine à vous!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 11 avril 2010

CEDH. Vous illustrez aussi une autre dimension de la sectorisation: vouloir cataloguer une personne qui exprime une opinion. C'est regrettable de constater à quel point ce mode de procéder est courant, d'autant plus que cette attribution d'étiquette est souvent méprisante, insultante ou diffamatoire.
Et si vous avez un compte à régler avec Joseph (que je ne connais pas du tout et que vous semblez connaître), il vaudrait mieux que vous ne l'imposiez pas aux lecteurs des blogs.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 12 avril 2010

Je vous rassure, je n'ai aucun compte à régler avec Joseph. Seuls ses procédés intellectuels malicieux sont critiqués. Je ne l'ai ni diffamé, ni injurié, ni menacé. Le tutoiement semble avoir vexé ses proches. Bonne journée.

Écrit par : CEDH | 12 avril 2010

CEDH, merci de me rassurer. Je pense seulement qu'il faut éviter les termes du style "propagandiste islamiste" (même s'il y a un point d'interrogation après mais il est suggéré quand-même) qui, dans la situation actuelle de la souffrance des musulmans pour leurs frères palestiniens et la mauvaise compréhension de l'Islam, passent très mal et peuvent être ressentis comme une diffamation.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 12 avril 2010

Les commentaires sont fermés.