28 mars 2010

TROMPER LES MOUSTIQUES

Dans le journal « 20 Minutes » du 5 mars 2010, nous trouvons un article fort intéressant :

« Des Neuchâtelois arrivent à tromper les moustiques. »


 Il est effectivement temps de trouver des moyens afin que le paludisme ne soit plus si dangereux pour l'homme. Divers types de recherches sont en cours et, je cite l'article: « une équipe de l'Université de Neuchâtel et leurs confrères américains ont démontré comment une protéine située sur les antennes du moustique se lie à un constituant de la sueur de l'homme. Ce couplage active des neurones du moustique et enclanche l'acte de piquer. ».

Cette notion que la transpiration de l'être humain attire plus ou moins les moustiques est connue depuis très longtemps. Ainsi, l'huile essentielle de citronnelle a servi à maintes personnes pour éviter les moustiques. Toutefois, selon les régions, il faut utiliser des mélanges de plantes bien dosées car les moustiques sont plus coriaces.

Deux voies sont possibles : celle de la science des laboratoires qui, comme l'indique l'article cité, teste des produits synthétiques, ou la voie empirique des populations qui ont observé les plantes qui étaient efficaces.

Ainsi donc, lorsque j'étais à l'Hôpital Traditionnel de Keur Massar au Sénégal, j'ai pu tester un mélange appelé « extrait P » qui a été conçu par des tradipraticiens locaux chevronnés, il y a plusieurs années déjà. J'ai été surprise de constater que les moustiques se désintéressaient de moi et restaient contre la paroi de ma chambre. Moi-même, je les oubliais aussi.

J'ai avalé une cuiller à café par jour, ce qui suffisait pour modifier l'odeur de ma transpiration.

Après quelques jours de paix, j'ai stoppé la prise du mélange de plantes afin que mon corps ne s'adapte pas trop à lui puis en ai repris de nouveau pendant quelques jours lorsque les moustiques s'étaient remis à l'attaque.

Il est intéressant de constater que la Science fait souvent des découvertes que les personnes de terrain connaisssent depuis longtemps.

Commentaires

Quelles techniques naturelles recommanderiez-vous à une personne qui n'arrive pas à se désensibiliser d'un choc émotionnel ressenti il y a plus de 10 ans? Acuponcture, astrothérapie, homéopathie?
et quelles techniques d'appoint recommanderiez-vous à une personne qui est atteinte d'un cancer du foie?
Merci d'avance de vos réponses

Écrit par : NIN.À.MAH | 28 mars 2010

Je suis touchée que vous cherchiez une solution à des souffrances très importantes.
Personnellement, je ne pose pas les questions de cette façon car je ne vise pas un problème mais j'essaie de définir au mieux ce qui se passe chez cette personne qui présente un tel problème. Un symptôme est la résultante de toute une chaîne de perturbations d'une part et, d'autre part, il y a tous les "instruments" de l'individu pour y faire face.
Dans le cas du choc émotionnel, on pourra obtenir une désensibilisation dans la mesure où la personne traversera la situation choquante. Il vaut donc la peine de lui donner les forces et de développer ses capacités à affronter le "dragon" à savoir ce qui l'a tant blessé. Toutes les techniques peuvent aider à y parvenir, encore est-il fondamental de bien les posséder dans leur esprit et pas seulement dans leur pratique.
Pour la personne avec un cancer du foie, cela dépend beaucoup de son état général. Il faut ajouter que les thérapies alternatives utilisent aussi beaucoup la sensibilité des personnes et leurs perceptions des événements.
Ainsi donc, il faut tenir compte aussi de leur "sympathie" à l'égard de telle ou telle méthode ou de tel ou tel thérapeute. Quand ces malades ont envie de qqch, cela vaut toujours la peine de les aider à réaliser ce désir.

Comme vous le voyez, avant de chercher une méthode précise, il faut bien définir le cadre, à savoir l'état général du patient, les particularités de ses symptômes, ses instruments personnels pour se prendre en main, ses possibilités pratiques d'appliquer telle ou telle technique.

Si vous me donnez davantage de précision, ce que vous pouvez faire sur mon mail, je vous proposerai des indications plus pointues.

Bonne chance pour chacun.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 28 mars 2010

Les commentaires sont fermés.