23 mars 2010

LA POSITION DE NOS JEUNES

La photo de l'article paru ce jour « Cycle: les épreuves communes bientôt à la sauce romande » est très parlante quant à la position de nos élèves. A signaler que la photo du site TdG n'est pas la même que celle du journal, l'une étant de face, l'autre de dos.


Ce qui distingue les êtres humains des animaux est justement la position verticale donnant l'Homo Erectus. Sur les deux photos, nous voyons plutôt des Homini Curvati.
Il est sans doute indispensable de développer les qualités intellectuelles de nos chérubins mais il est bon d'habiter tout son corps, ce que le petit enfant pratique mais dont il perd l'élan avec les années.
Or, ces positions qui sont de plus en plus utilisées au fur et à mesure que l'école exige davantage d'heures de cours occasionnent des problèmes de santé importants. En effet, tous nos nerfs sortent de la colonne vertébrale et viennent animer toutes les structures de notre corps. De plus les énergies provenant de nos organes internes montent à la tête pour alimenter notre cerveau et nos organes sensoriels.
Ainsi, la position courbée apporte un déséquilibre dans la régulation de nombreux systèmes physiologiques.
Il est évident que ces habitudes néfastes proviennent déjà des petites classes et il serait bon et judicieux de donner aux élèves cette conscience de la verticalité, non pas avec des ordres de « tiens-toi droit » mais avec des symboles de la verticalité visibles dans la nature et avec des exercices les incitant à ressentir le bien-être de cette verticalité qui dynamise notre humanité.

Les commentaires sont fermés.