17 mars 2010

PENURIE DE SOIGNANTS

La Confédération s'attaque au problème de la pénurie de soignants. Il nous faudrait former 5000 personnes de plus qu'actuellement, nous dit-elle.


 En fait, les 5000 personnes soignantes existent déjà. Simplement, elles ne sont pas considérées.

Il s'agit de tous les thérapeutes en médecine alternative, parallèle ou complémentaire.

Or, tous ces soignants ne sont pas pris en compte dans le groupe de travail de notre Confédération.

Evidemment, ces soignants ne sont pas formatés comme ceux qui suivent des écoles officielles, soumises aux dogmes de la médecine conventionnelle. Or, les soins relèvent d'une vastitude de méthodes ou chacun peut donner de son mieux dans la mesure aussi où les conditions de travail correspondent à leurs efficacités et non aux normes économiques du moment.

De plus, leurs qualités pourraient grandement enrichir notre médecine qui se dit scientifique et qui se restreint de plus en plus aux dernières découvertes de la biologie et de la génétique, les deux étant fixées dans les statistiques.

Allons donc chercher les soignants là où ils se trouvent et non en hurlant haut et fort qu'ils manquent!

Les commentaires sont fermés.