10 février 2010

SANTE OU PROFITS ECONOMIQUES?

L'ouverture des magasins jusqu'à 20heures suscite quelques réflexions de base.

L'organisme humain est assujetti à un rythme circadien et l'être humain à un rythme ontologique.


 Pour bien fonctionner, la physiologie du corps nécessite l'énergie de ses différents organes princiers dont on ne saurait se passer: la rate, le pancréas, les poumons, les reins,  le coeur et le foie. Ceux-ci se régénèrent selon un rythme bien défini. De ce fait, il est utile de manger de jour et de dormir la nuit, ce qui paraît élémentaire. Toutefois, les évidences naturelles semblent être estompées par des concepts bien plus abstraits. Comme les organes s'adaptent énormément, on croit pourvoir surseoir aux obligations des lois biologiques. La maladie est un des moyens du corps pour nous signaler nos abus. Il est très commun de dire que les maladies chroniques sont dues à la vieillesse. Ne seraient-elles pas plutôt la résultante de l'accumulation de nos écarts des rythmes de l'organisme?

En travaillant jusqu'à 20h, les employés sont de retour chez eux souvent bien plus tard et déplacent ainsi l'heure du repas. Ce nouvel horaire reporte le temps de la digestion pendant le sommeil qui en sera moins réparateur. De plus, les organes digestifs occupés à disséquer et rassembler les molécules de nos aliments n'auront pas la même disponibilité à se recharger.

Le rythme ontologique, à savoir le rythme de l'être humain dans la croissance de la connaissance de soi, peut s'appuyer sur les différentes phases du jour pour permettre à l'individu d'épanouir tous ses potentiels. Ainsi, le soir est le moment du retournement vers la vie intérieure, afective ou spirituelle, vers les retrouvailles avec les membres de sa famille ou des amis, vers des acitivtés réceptives comme l'écoute de la musique.

Il n'est donc plus le temps d'être occupé pour du commerce avec autrui. Certains pays laissent effectivement leurs magasins ouverts tard mais ce sont des lieux de vie sociale.

Il y a évidemment des professions qui l'exigent mais elles ont leurs caractéristiques propres et leurs règles particulières.

La prévention en santé ne consiste pas seulement à viser des agents pathogènes mais à préserver une harmonie dans les rythmes vitaux. A l'heure où les coûts de la maladie augmentent démesurément, il est indispensable de revenir aux lois de la santé.

Commentaires

La prochaine fois que vous irez manger le soir au resto, n'oubliez pas de penser à ces pauvres serveurs qui bossent presque tout les soirs jusqu'à 23 ou 24 heures.

C'est quand même bizarre que seul les vendeurs ont des problèmes de santé en travaillant le soir ou le dimanche.

D.J

Écrit par : D.J | 10 février 2010

DJ, Si vous voulez vous attaquer aux problèmes des professions nocturnes, libre à vous! Mais il touche encore d'autres dimensions que j'ai évoquées du reste. La morale de votre réflexion n'apporte rien au sujet actuel qui est de respecter le rythme des vendeurs qui ne sont pas encore touchés par des horaires inappropriés.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 11 février 2010

Les commentaires sont fermés.