04 février 2010

LE LIEN ENTRE VACCIN ET AUTISME EST COUPE

Selon article tdg du 4.2.2010, voici un décret de plus concernant la santé.


 Les décrets sont loin de la réalité quotidienne des malades.

Ils deviennent une bataille de chiffres, de méthodes, de dogmes, de lobbies, de pouvoirs financiers.

Dans le cas de ce jour, il aura fallu 12 ans, oui, douze ans, pour obtenir que la célèbre revue médicale The Lancet se rétracte et retire un article de ses archives. Il est évident que l'on n'est pas allé enquêter sur l'humain, sur tous les enfants qui ont viré à l'autisme après une vaccination. Non, des gens bien payés sont allés fouiller la méthode de procéder afin de pouvoir affirmer que les méthodes de recherches n'étaient "pas éthiques".

Il est évident que le vaccin ROR ne provoque pas à lui seul le basculement vers l'autisme mais les médecins comme les parents qui l'ont constaté n'ont pas rêvé et l'ont vécu dans tout leur être. Il y a certes des cofacteurs mais un vaccin ROR est loin d'être anodin. Il provoque une baisse immunitaire importante dans les semaines qui suivent l'inoculation, baisse suffisamment importante pour que des perturbations organiques puissent se développer.

Il est typique de lire qu'une des premières constatations à la suite des vaccins est la baisse de vaccinations, avec la baisse de profit qui en découle, et non pas une recherche ardue pour découvrir le mécanisme qui induit les effets secondaires, ici l'autisme.

Ceux qui voudraient faire ces recherches ne trouvent pas les finances nécessaires. Et pour cause vu qu'il n'y a pas de rentabilité financière à la clef. Ainsi donc, au lieu de dire qu'il n'y a pas eu de recherches cliniques, on dira qu'il n'y a pas de preuve scientifique.C'est là où la médecine se transforme en verbiage, où l'art de soigner est remplacé par l'art de tergiverser. Heureusement qu'avec l'exemple de la grippe A (H1N1), nous étions aux premières loges pour constater à quel point un problème médical est pris d'assaut par des systèmes qui ont plus à voir avec les finances et la politique qu'avec l'organisme global d'un être humain.

 

Commentaires

bravo et merci
Belle journée!
Bisou Fr

Écrit par : françoise Berthoud | 04 février 2010

J'ai pensé à vous http://www.nytimes.com/2011/04/24/magazine/mag-24Autism-t.html?pagewanted=all&_r=0

Écrit par : Djinus | 15 octobre 2012

Un vif merci, Djinius, pour votre apport qui est toujours d'actualité dans la mesure où la majorité de la population ne se pose pas encore assez de questions sur la réalité profonde des vaccinations.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 16 octobre 2012

Marie-France de Meuron,si pour une fois rien qu'une les scientifiques d'aujourd'hui pouvaient laisser choir leurs logiciels ,mettre a la poubelle leurs statistiques et autres sondages peut-être qu'enfin comme leur anciens dépourvus de toute électronique ,pourraient-ils avec leurs neurones dépollués trouver la solution à des recherches lesquelles s'ils continuent ainsi mettront en cause sans doute un jour ou l'autre même le cri d'un hibou en plein midi.Lequel sera tenu pour responsable de cause à effet pour naissance d'enfant autiste
Notre commune en a connu des handicapés psychiques a croire qu'après la guerre ils fleurissaient nos rues
Cependant en ayant pris contacte avec nombre de citoyens connus et parents d'enfants habités de divers handicaps mes recherches m'ont permis de mettre à jour que beaucoup d'enfants nés avec problèmes avaient été conçus ou en années bisextilles ou en années à 13 lunes
2014 étant un année à treize lune et pour peu que l'enfant naisse un jour paire ou impaire selon que vous soyez riches ou pauvres ce sera ou la mère qui sera responsables ou le père .Ceci était la base même de certains analystes afin de savoir en cas de séparation qui aurait la garde ou pas de l'enfant avec en plus pour mieux compliquer l'existence des gosses à savoir s'il vivaient dans une maison avec un chiffre paire ou impaire
Et coincidence ou pas mais dans un habitat sis avec le numéro 23 rares sont les femmes à vouloir y rester ou alors il y aura forte mésentente entre membres féminins de la même famille
Ah si les scientifiques d'aujourd'hui pouvaient enfin jeter aux orties toutes leurs théories et se pencher un peu plus sur la pratique sans doute l'humanité retrouverait-elle un peu plus d'humanisme
Mais il n'est pas interdit de rêver dit-on/rire
Très bon dimanche pour Vous Madame

Écrit par : lovsmeralda | 23 février 2014

Les vaccins contiennent du mercure et c'est là qu'est le lien entre vaccins et autisme.

Plus de 40'000 nouveaux cas d'autisme sont diagnostiqués chaque année.

Depuis 1991, quand le CDC et la FDA ont recommandé que trois vaccins supplémentaires contenant ce conservateur soient donnés aux enfants extrêmement jeunes — dans un cas, dans des heures suivant la naissance — le nombre estimé de cas d’autisme a augmenté de 15 fois, passant de un pour 2.500 enfants à un pour 166 enfants

Difficile de nier ces chiffres là.

Et ce mercure n'engendre pas que cela... bien loin de là.

http://expovaccins.over-blog.com/article-31772429.html

Ici une étude avec les correspondances des symptomes entre l'intoxication au mercure et l'autisme, c'est très révélateur et instructif :

http://www.autisme-france.fr/offres/file_inline_src/577/577_P_21064_89.pdf

Le test le plus fiable pour détecter une intoxication au mercure ou autres métaux lourds est le profil des porphyrines. Il n'existe pas en Suisse, mais les labos suisses peuvent le demander en France, à Paris, pour la modique somme de CHF 120.00.

Seuls quelques médecins ici connaissent son existence.

J'ai perdu le lien du site officiel de la santé aux US, eux publient absolument toutes leurs études cliniques de manière transparente, ça vaudrait la peine d'y faire un tour sur le sujet. Il y a quelques années, j'avais trouvé là-bas plus de 8000 études cliniques sur le mercure.

Écrit par : Jmemêledetout | 23 février 2014

Les commentaires sont fermés.