29 janvier 2010

ULCERE DE BURULI

Nous ne pouvons que ressentir de l'effroi à la description de cette maladie émergente dans un article de « le Temps » du 23.1.2010


 Dû à une maladie émergente, l'ulcère dramatique est provoqué par une mycobactérie comme on en trouve dans la tuberculose et la lèpre. Il sévit dans les contrées intertropicales humides, dont le Cameroun où se déroule l'action médicale citée dans l'article du Temps. Le mode de transmission est encore inconnu. On évoque un insecte d'eau. L'infection sans fièvre attaque la peau et les tissus mous, aux membres mais surtout aux jambes. Les articulations sous-jacentes se bloquent et laissent des mutilations.

J'ai questionné Mme Yvette Parès qui fut longtemps professeure de biologie à l'Université de Dakar. Egalement médecin, elle fit un travail remarquable en laboratoire comme en hôpital pour soigner les lépreux avec guérison. Elle connaît donc bien les mycobactéries et nous transmet son message thérapeutique: on peut appliquer des traitements sans effets secondaires. Des tradipraticiens africains compétents en ont fait l'expérience pendant de longues années à l'Hôpital Traditionnel de Keur Massar, près de Dakar. De même qu'ils ont su adapter leur processus thérapeutique à base de plantes de la lèpre au sida, ainsi y a-t-il aussi moyen de créer des mélanges efficaces pour soigner la mycobactérie ulcerans. La démarche consisterait à mélanger les plantes des deux maladies à mycobactérie que sont la tuberculose et la lèpre, tant pour usage interne qu'externe et faire de même avec des mélanges d'huiles essentielles.

Il y aura de plus en plus de maladies émergentes. Il s'agit de trouver de nouvelles voies d'abord car la chimie crée non seulement des résistances, par conséquent des agents pathogènes de plus en plus virulents, mais aussi une pollution de l'eau qu'on ne peut plus négliger.

Les commentaires sont fermés.