19 octobre 2009

LES COUTS DE L'ASSURANCE DE BASE

On continue de parler des coûts de la santé alors qu'il ne s'agit que des coûts de l'assurance de base. On continue de parler de solidarité alors qu'elle est obligatoire.


 Une solidarité obligatoire n'est plus une solidarité, il s'agit alors de collectivisme.

Il n'y a, de plus, aucune solidarité avec tous ceux qui se soignent autrement et qui sont astreints à l'assurance de base tout en devant payer de leurs poches les soins alternatifs. Ne venez pas me dire qu'il y a les assurances complémentaires car ces assurances-là, de droit privé, font, d'une part, de l'argent  et, d'autre part, se réservent le droit de refuser quelqu'un ou encore sont limitées dans les montants.

Forcer tout de le monde à faire partie d'un système étriqué coûte cher car un tel système n'est pas adapté à chaque situation. L'adéquation d'une prise en charge d'un être humain dans sa globalité sera toujours plus avantageuse que de le soumettre à des prestations codifiées qui ne tiennent souvent pas compte des vraies causes de la maladie et ne se contentent que de camoufler les symptômes.

La médecine actuelle est soumise à la biologie moléculaire, à la génétique et aux statisticiens. L'art de soigner un être dans sa globalité disparaît au profit de ses cellules. Les médicaments pointus qui visent un élément précis développent trop souvent des effets secondaires voire des maladies iatrogènes et, fait tout aussi grave, polluent les eaux tant pendant leurs fabrications que dans leurs éliminations.

 

Offrons à chaque être humain une connaissance réelle de ses fonctionnements afin qu'il retrouve son intuition profonde à corriger ses troubles de santé.

Commentaires

Les coûts de la santé, c'est aussi le nombre trop important de compagnie d'assurance. X fois des directions, des secrétatiats, des services inform., etc...
Une assurance obligatoire doit passer par une caisse unique..de toute façon, toutes les assurances proposent les même prestations...donc pourquoi maintenir un système de concurence ???????

.....peut-être que si tous le monde refusaient de payer en bloc l'assurance, ça bougerait enfin.....

Écrit par : alex | 19 octobre 2009

Le système des assurances n'est que le reflet de notre société mais il n'est pas responsable de notre mode de nous soigner.
D'autre part, même si, objectivement, les assurances offrent les mêmes prestations de base, il y a des différences sensibles dans la façon de le faire et dans la façon de présenter des renseignements au sujet de la santé.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 19 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.