25 mars 2009

... VOUS LES ECONOMISTES!

Voici la 7e lettre ouverte dans le cadre de la votation du 17 mai:

POUR LA PRISE EN COMPTE DES MEDECINES COMPLEMENTAIRES


 

Merci de vouloir nous éviter une perte de notre pouvoir de
consommation voire une infl ation et même un crash financier,
comme vous l’affirmez. Mais de vouloir tirer toujours sur la même corde,
à la fin elle se casse…

Une confiance absolue dans les firmes pharmaceutiques vous fait
oublier que tout empire s’écroule un jour. Il est temps de fonctionner
autrement et de prendre en considération, dans vos évaluations
globales, les dynamiques thérapeutiques qui se pratiquent depuis
longtemps avec des résultats dignes d’intérêt.

Leurs coûts sont franchement moindres car les thérapeutes qui les
pratiquent se basent non seulement sur leurs méthodes ou techniques
mais aussi sur leur suprasensibilité, voire leur ultrasensibilité
humaines. Ces qualités sont, du reste, offertes à tous et nous
permettent de percevoir nos fonctionnements et nos potentiels
d’auto-guérison.

D’autre part, les associations regroupant de tels thérapeutes n’ont
pas à répondre aux appétits voraces d’actionnaires ni aux « salaires »
exorbitants de leurs dirigeants.

L’argent serait redistribué différemment en investissant dans des
structures qui permettraient à tout un chacun d’épanouir son corps,
son âme et son esprit dans des pratiques personnelles et adaptées à
ses besoins et à ses capacités.

                                             

fleur_blanc.jpeg

 

Les commentaires sont fermés.