21 mars 2009

... A VOUS LES FIRMES PHARMACEUTIQUES

Voici la 5e réflexion phare dans le cadre de la votation du 17 mai 2009

POUR  LA  PRISE  EN  COMPTE  DES  MEDECINES  COMPLEMENTAIRES


À qui vais-je m’adresser ? Où sont, dans ces institutions imposantes,
mes semblables qui peuvent entendre le cri de mon coeur ou l’appel de
mon esprit ?


Les firmes n’étant pas des entités vivantes douées d’autonomie, qui
sont les jockeys qui les flattent, les haranguent, les entraînent, quitte
à les fouetter ou à les abandonner ? Quels sont les autres participants,
plus ou moins actifs dans la course, depuis les préliminaires jusqu’à la
remise des prix ?

Tout ce monde, est-il vraiment conscient des enjeux
et des impacts de l’envergure d’une firme pharmaceutique ? Dans le
flux d’activités si complexes, y a-t-il quelqu’un qui sache encore
percevoir les relations qu’une telle organisation est capable, ou
justement n’est plus en mesure, de créer avec la société ?


Cette société dont les membres ne savent plus sentir quelle est la
thérapie adéquate aux manifestations de leurs corps ou de leurs
affects, alors que le système pharmaceutique s’insinue partout,
ignorant très souvent la juste place de thérapies plus subtiles.


Un jour, il y aura un tel écart entre la société et les firmes que
celles-ci se retrouveront isolées, sans le secours des énormes
sommes dont, finalement, elles sont très dépendantes.
Alors, vous qui êtes pris dans un tel réseau, il vaut mieux dès à
présent découvrir comment percevoir la thérapie adéquate au
moment vécu dans l’ici et maintenant, tout en conservant une juste
relation avec la science qui a su créer des médicaments puissants.

 

fleur_blanc.jpeg

 

 

Les commentaires sont fermés.