01 mars 2009

1er mars: JOURNEE DES MALADES et....

de l'INDEPENDANCE  NEUCHATELOISE!


 

Les montagnards du nord du Canton de Neuchâtel passèrent le Col de la Vue-des-Alpes avec leurs outils pour chasser le Roi de Prusse et acquérir leur indépendance.

Quelle merveilleuse symbolique!

Rassembler son élan et ses instruments de travail, monter un col, affirmer sa détermination et expulser les profiteurs du château, quel motivation dynamique!

Quelle relation avec les malades?

Prenons déjà le temps de percevoir ce que le terme de malades englobe comme situations pathologiques.

La langue anglaise présente les nuances entre « desease », « illness » et « sicknes ». Sans en faire une traduction littérale, j'aimerais souligner la différence entre « se trouver malade », « être malade », « être porteur d'une maladie » ou « souffrir d'une maladie ».

Ces différentes formules peuvent exprimer la position de l'individu face à sa maladie.

S'identifie-t-il avec elle? Auquel cas, il peut affirmer: « je suis un cancéreux, un sidéen, un asthmatique ». L'image qu'il a de lui dépend alors de son diagnostic.

« Je me trouve malade »: exprime davantage un constat d'un « je suis » pris dans les tentacules d'une maladie. Nous pouvons capter là davantage la perception d'un individu qui n'est pas défini par la maladie mais invalidé par elle..

« Etre porteur d'une maladie »: Dans cette formulation, il y a presque une dualité entre moi et la maladie, comme si nous faisions ménage avec elle.

« Souffrir d'une maladie » montre l'envahissement de cette maladie qui, souvent prend tant de place, qu'elle en handicape plus ou moins l'individu .

 

La journée des malades a été créée pour stimuler une meilleure connaissance de ce qu'ils vivent et des soins qu'ils requièrent.

Nous pouvons aussi suggérer de stimuler leurs consciences afin qu'ils puissent se situer de façon plus claire face au fléau qui les traverse ou les envahit; afin de réveiller en eux des forces de détermination quant à ce qu'ils désirent vraiment en relation à ce qu'ils sont dans leurs identités profondes. Ainsi donc pourront-ils capter les énergies du montagnard qui utilise ses instruments pour aller affronter et évacuer l'envahisseur!

 

Commentaires

Ah le 1er mars, les racines refont surface, qué ouais ?
Amitiés neuchâteloises...

Écrit par : Philippe Souaille | 01 mars 2009

Madame, je vous remercie pour votre aide, ... , très précieuse ...

Au revoir.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 01 mars 2009

c'est cool que tunmettes cette energie dans ton log! j'adore

Écrit par : Wiki | 03 avril 2009

Les commentaires sont fermés.