04 décembre 2008

Le Temps de l'Avent

 

Quel est ce Temps à venir?

Avec quelles antennes sensibles allons-nous le capter?

Dans quelles directions porter notre regard?

 

Le regard tourné vers l'extérieur peut rejoindre celui des autres, que les autres soient nos voisins ou nos médias.

Nous regardons ensemble ces longues allées illuminées, de retour chaque année.

Nous allumons les lumières particulières à nos foyers, chacune ayant son histoire.

Nous revevons les catalogues suggérant les cadeaux à offrir.

 

Le regard tourné vers l'intérieur traverse des ombres, des incertitudes, de l'inconnu.

Nous pouvons en développer son acuité afin de découvrir dans notre intimité un élément qui correspond à l'amorce de la lumière qui renaît au solstice d'hiver, ou bien une étincelle qui ne demande qu'à devenir flamme.

 

Ce peut être aussi le germe de la graine du blé ensemencé en terre.

Que pouvons-nous percevoir de semblable dans la terre d'accueil qu'est notre corps?

Un potentiel qui demande à éclore?

Un désir qui cherche à se réaliser?

Une relation qui aspire à se réaliser?

Commentaires

Ahhh ... le Soleil, cet astre qui régi nos vies depuis si longtemps ...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 05 décembre 2008

Ah, pas facile de faire éclore notre lumière intérieure alors que tant de sollicitations extérieures nous captent continuellement ... !

Écrit par : Anne-Do Lapouille | 10 décembre 2008

Merci, Anne-Do, de souligner cette difficulté.
Pour affronter un problème, il peut être profitable de le formuler autrement.
Ici, par exemple, nous pouvons reprendre notre "nous" sujet et dire: " alors que nous nous tournons vers les sollicitations extérieures. Une telle formulation permet de mieux capter notre mouvement intérieur et, de là, en déduire notre pouvoir de procéder autrement, plus activement, plutôt que d'être l'objet de ces sollicitations.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 10 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.