05 octobre 2008

Les tarifs à Genève (caisses maladie)

 Quand je regarde cette grille de chiffres qui couvre une page entière de notre quotidien, je me demande où se trouve l'humain derrière tous ces tarifs!

L'énergie et le temps pris a calculé tout ça aurait pu être utilisés pour construire une meilleure santé!

Un tel constat appelle à bien réfléchir à la signification de ces résultats.

Comment se fait-il qu'il y ait des montants aussi différents alors que les prestations sont les mêmes?

Il y a forcément de la manipulation. A quel niveau? Peut-être dans la façon de jouer avec les données chiffrées mais là, je ne suis pas comptable pour juger.

En revanche, au niveau de l'acceptation d'un assuré ou du remboursement des soins, j'ai davantage d'expérience.

Considérons les tableaux comparatifs: Assura sort en tête. (entre nous, comment a-t-elle procéder pour en arriver là?). Pour ceux qui se réjouissent de ses prix les plus bas, nous apprenons qu'elle fait recours. Elle montre à quel point les bases de données publiées tant par les journaux que par internet sont fluctuantes.

Dans la façon de trier les « bons cas » alors, qu'en principe, toutes les assurances de base devraient accepter tous les habitants domiciliés en Suisse. Le fait, par exemple, d'imposer de venir à l'agence peut repousser plus d'une personne mal en point.

Pour récupérer les sous d'un montant bas (toujours par rapport aux autres assurances), il y a une façon de ne pas rembourser certains soins en utilisant le règlement de façon très rigide ou en lui insufflant une intention en leur faveur.

Certaines assurances mettent franchement plus de temps que d'autres à rembourser. Cela peut être ressenti fort désagréablement par le patient scrupuleux envers son médecin.

L'assurance peut aussi imposer certains traitements avant un autre pour accepter une prise en charge que le patient désire.

Vous aurez peut-être d'autres exemples pour montrer que certaines assurances se rattrapent après avoir offert des montants relativement bas.

Je voulais juste apporter une notion de mouvance humaine à ce tableau si arithmétique et fixé!

Commentaires

Une nouvelle assurance contre les abus des assureurs,
ce serait pas une bonne idée ça ?

;o)

Écrit par : Blondesen | 05 octobre 2008

Ce ne sont pas les bonnes idées qui vous manquent, Blondesen!
Toutefois, dans le cas des abus, je crois que c'est un trait de caractère collectif. Dans quel domaine n'y a-t-il pas d'abus à l'heure d'aujourd'hui?
Dans mon domaine, je vois bien tous les abus au niveau de la santé. Ce qui devient grave, c'est que nous savons souvent ce qui est bon, nous ne le faisons pas et attendons que la médecine corrige tout. Elle s'acharne à le faire et, malgré tout, les maux finissent par s'incruster dans le corps, ce que nous appellons le "vieillissement". En réalité, les cellules se renouvellent sans cesse donc le corps peut garder un fonctionnement agéable, ce que nous démontrent certaines personnes saines de corps et d'esprit arrivées à un âge avancé.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 06 octobre 2008

Les commentaires sont fermés.