22 août 2008

I nvitons les K angourous à E riger des A rbres!

 

Sur le lieu que se réserve IKEA pour le moment, nous pouvons rêver d'y établir différentes structures. Un parc verdoyant pour compenser toutes les nuisances que Vernier subit déjà, un quartier d'habitations Mynergie qui ne font pas foison dans le secteur ou encore une école oû l'on enseigne à gouverner Genève...! Toutes propositions sont les bienvenues!

 

Essayons de passer d'un réflexion binaire à une réflexion ternaire: Les 3 E s'y prêtent bien:

Economie – Ecologie – Equilibre.

 

Economie: Les réflexions binaires sont toujours simples à suivre: Il faut des emplois, IKEA va répondre à votre problème. Oui, mais...pour tout ce qui sera acheté à IKEA, combien de produits ne seront pas achetés dans d'autres magasins de la place de Genève? Cela risque de coûter des emplois!

L'argument d'une IKEAphile concerne les chômeurs dans la vente. Or, dans une société où nous devons freiner la consommation, pourquoi former autant de vendeurs?!? De toutes façons, actuellement bien des personnes ont une double formation et se recycler offre une occasion de se développer.

Des rentrées fiscales? Pourquoi ne pas mentionner tous les frais directs ou indirects à la commune et à l'Etat causés par une telle exploitation? Toutes les heures de tractation se paient en énergie personnelle si ce n'est en argent. IKEA avec ses dix ans de préparation montre bien à quel point les démarches contestées peuvent s'avérer coûteuses en soi.

 

Ecologie: Les calculs des économistes nous donnent des susucres pour nous séduire avec les rentrées fiscales et les emplois. Je suis étonnée qu'il n'y ait aucun calcul pour le nombre de tonnes de particules de CO2 qui envahiront l'espace avec tous les Genevois et voisins français qui viendront se servir – et les 4x4 sont très utiles pour déplacer des meubles!-.

On nous parle d'un suivi écologique. Comment le chiffrer? Et si on ne sait pas le chiffrer, ce n'est pas une raison pour le taire. A-t-on déjà les moyens et les techniciens adéquats pour surveiller les paramètres écologiques d'un tel complexe?

Tout l'espace qui sera bétonné ou asphalté ne permettra pas à la terre de respirer alors qu'un espace résidentiel laisse un équilibre entre habitants et verdure.

Alors que nous nous battons pour éviter la création d'une usine à gaz, qui va procurer l'apport énergétique en Nano Kws/h?

A l'heure du développement durable, pourquoi pousser à la consommation? Cela conduit aussi à une surcharge de déchets. Dans mon village, les containers sont souvent remplis à en déborder alors, qu'en est-il déjà ailleurs?

Ceux qui se réjouissent déjà pour des économies d'essence en faisant leurs achats à Vernier plutôt qu'à Aubonne ne calculent pas qu'ils risquent d'aller plus facilement à Vernier et d'acheter forcément davantage.

 

Equilibre: On peut mentionner les divergences entre la commune de Vernier et l'Etat de Genève. Pour moi, on pourrait plutôt parler d'un déséquilibre entre ceux qui veulent maintenir la dynamique économique qui prévaut depuis moult années avec les mutations du monde actuel qui nécessitent une bascule de la hiérarchie de nos priorités:il vaut mieux préserver l'air adéquat à nos poumons que chercher à se remplir les poches ou les appartements..

 

HAPPY END : Puisqu'IKEA dispose d'un grand terrain, d'une grande capacité d'innovation et d'excellents capitaux, pourquoi ne porfiterait-il pas du renouveau nécessaire à la société pour construire autre chose que ses habituels supermarchés? Par exemple, un quartier populaire (puisque ses produits sont très prisés de la population en général), tout en utilisant ses produits pour aménager les intérieurs. Ainsi, non seulement il trouverait un placement pour bien des éléments de son assortiment mais encore il profiterait de lieux d'exposition gratuits!

 

D'und pierre deux coups, son projets de magasin pourrait s'installer en France voisine, ce qui éviterait le déplacement de nos frontaliers pour qui, il faut le dire, le projet est aussi destiné!!!

Et, cerise sur le gâteau, avec la nouvelle Constitution, toutes les démarches seront simplifiées!!!

 

Commentaires

Bravo pour cette solution originale. Pourquoi ne pas l'envoyer à la direction d'Ikea ?

Écrit par : Corinne | 24 août 2008

Un tout chaud merci. Corinne, pour votre commentaire fort compréhensif et dynamique!
Je vous suis d'autant reconnaissante que sur 240 visites reçues en 2 jours, vous êtes la seule à vous être exprimée! Chacun, par son action même la plus modeste en apparence, peut participer à la conception ou à l'élaboration d'un lieu qui, comme celui du site d'IKEA à Vernier, aura un fort impact et pour une longue durée sur beaucoup de personnes et sur un environnement devenu très sensible.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 24 août 2008

Merci, Corinne, pour la suggestion! J'en ai pris l'audace!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 24 août 2008

Mais tellement. Vous avez tellement raison. Je trouve complètement ahurissant que des gens responsables à Vernier soient capables de cautionner un projet qui va être aussi immonde et qui va tellement nuire à la qualité de vie de TOUT LE MONDE autour.

Bétonnage à foison, parkings immenses, trafic multiplié par 10... tout ceci dans une région (Vernier-Cointrin-Meyrin, etc.) qui a déjà bien trop de zones industrielles (ces immenses citernes infâmes, ces milliers de garages de voiture, l'aéroport tout près)...

Bref, je suis 100% d'accord avec vous, cette zone du canton a besoin d'un écoquartier verdoyant et d'un démantèlement du nombre d'infrastructures liées à la bagnole (garages, routes, parkings, citernes) pour retrouver de la nature, de la verdure et de la joie de vivre!

Écrit par : Sandro Minimo | 25 août 2008

oui, et si on pousse un peu plus loin on interdit la vente, parce que cela pollue. Faudrait aussi arrêter de respirer vu qu'on rejette du CO2. Et puis bon, faire un enfant sa pollue aussi, il faut construire des hôpitaux, qui eux sont gourmand en énergie et en déchets.... Donc on arrête de faire des enfants?!?
Je cois que parfois il faut arrêter d'être contre des projets par principe. Avant de critiquer, commandez une étude scientifique (et non politique) et voyez si le fait d'avoir 20'000 personnes qui vont chaque week-end chez Ikea à Aubonne est meilleur pour l'environnement.

Écrit par : Pierre | 25 août 2008

Pierre, oui, et "si" : avec des "si" on peut bien faire marcher son imagination et... "mettre Paris en bouteille".
Avec une étude scientifique, on peut utiliser les paramètres que l'on veut. On peut effectivement comparer les 20 000 personnes (donc ça ne fait pas autant de véhicules) qui vont à Aubonne et en déduire ceux qui viendraient à Vernier.
On peut aussi rajouter à Vernier tous les Gevevois et frontaliers VD comme français qui viendraient alors qu'ils n'iraient pas à Aubonne ou en tous cas moins souvent qu'à Vernier. De plus, cette place libérée à Aubonne serait en partie utilisée par des automobilistes qui profiteraient des places laissées vacantes. La situation d'Aubonne a plus ou moins atteint son apogée. Alors que la population de Vernier devrait subir une énorme modification tant pour le trafic que pour l'air ambiant.
Si nous prenons le temps de dénoncer un projet, ce n'est pas par principe mais par une évaluation globale basée déjà sur des éléments scientifiques. On peut, par exemple, rappeler que le pic maximal d'ozone toléré a déjà été dépassé certains jours à Genève et qu'aucune mesure n'a su être prise sur-le-champ.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 25 août 2008

Coucou Marie-France!

Moi j'aime bien IKEA qui est une entreprise de qualité innovante bien plus respectueuse de l'environnement que beaucoup de ses concurrents.

Il n'est pas constructif de contester la venue de cette entreprise.

Réfléchissons à pourquoi les bouchons de samedi alentours du MCenter la Praille, de la non-circulation sur la superbe artère des acacias sur une seule voie, de l'aménagement de la place Cornavin avec sa sortie de parking insolite, de l'accès au parking de la Placette, de l'interdiction de parquer au abords du stade de Genève et l'accès par sa passerelle en BOIS.

J'ai failli oublier la traversée de la rade depuis les Pâquis.

Le problème ce n'est pas vraiment IKEA mais plutôt de savoir pourquoi Vernier et pas en sortie d'autoroute à Plan-les-Ouates ou à Coppet.

Bref d'accord pour IKEA mais à un endroit logique d'ou les humains privés d'un parc de verdure sous les avions passant au dessus de la Renfile pourront déguster un plat de saumon Suédois depuis le self avec vue sur les blés et les Voirons, ou la vigne et le Mont-Blanc.

Bises Jean-Phil

Écrit par : jphil | 25 août 2008

Heureusement, le système fédéraliste que la Suisse a choisi, donne encore la parole aux habitants de la commune...commune de Vernier, dont j'en suis originaire et habitant...

La commune de Vernier, elle a accepté le projet d'IKEA, qui doit se réaliser, donc, merci aux autres citoyens du canton de Genève, de s'inquiéter pour nous, les verniolans.

Ainsi que je le dis toujours, c'est pas le terrain qui manque, mais bel et bien la volonté de créer des immeubles locatifs.

Ceux qui passent de temps à autre sur le territoire de la commune de Vernier, se sont aperçus du nombre de bâtiments à usage de bureaux, qui se sont construit dernièrement.

Vernier, en a marre d'être une commune dortoir...elle en veut aussi des taxes professionnelles, des emplois...

Il suffit maintenant que les autres communes fassent la loi, pour les autres.
Pourquoi Thônex refuse la construction de quartiers à grande densité ?

Y'a qu'à Vernier que l'on trouve des cités, Meyrin, Avanchets, Lignon, Les Libellules, aéroport, autoroutes, dépôts de pétrole, Balexert...

Vernier n'est pas la poubelle du canton de Genève, cela devrait pourtant rentrer dans le cerveau des politiciens...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 25 août 2008

Je n'y comprend rien ou alors ?
Vous avez écrit:
Vernier, en a marre d'être une commune dortoir...elle en veut aussi des taxes professionnelles, des emplois...

Y'a qu'à Vernier que l'on trouve des cités, Meyrin, Avanchets, Lignon, Les Libellules, aéroport, autoroutes, dépôts de pétrole, Balexert...
------------------------------------------------------------------

Quand on a dit ça on a tout dit! ou voulez vous encore plus de sous?

Il ne vous manque que des espaces verts donc une commune voisine que l'on puisse visiter sans petzer dans les bouchons.


Jphil

Écrit par : jphil | 25 août 2008

Les commentaires sont fermés.